Imprimer

 

            

Mona_Lisa_by_Leonardo_da_Vinci_from_C2RMF_retouched1.jpg 

      

« La Joconde a le sourire »1940-1943 l'exode du Louvre à Montauban 

par Mme Hélène GUICHARNAUD, membre correspondant (séance du 6 juin 2016) 

 

 Le 6 juin, Mme Hélène Guicharnaud a été reçue comme 5ème membre correspondant à l'Académie par M. Norbert Sabatié qui a retracé son parcours.

De l'automne 1940 au printemps 1943, la célèbre Joconde, accompagnée de plus de 3000 tableaux du Département des Peintures du musée du Louvre, trouva refuge dans notre vil. Comment (et pourquoi) plus de 3000 tableaux du Louvre se retrouvèrent-ils à Montauban ?

 Le déplacement de ces si nombreuses oeuvres, corollaire à la situation politique, ne se fit pas  directement, en un seul mouvement mais épousa les aléas de l'Histoire.           

Après une partie relatant les événements qui précédèrent et expliquent cet exil, on suivra  le  musée du Louvre transféré sur les routes de France, ballotté et abrité dans plusieurs refuges avant de trouver une retraite d'environ deux ans et demi -la plus longue de toute la guerre- à Montauban.

 

 Après que cet  abri ait été rejoint, on étudiera la nouvelle vie des oeuvres et des personnes chargées de les accompagner et de veiller sur elles; on observera  la vie quotidienne de cette ville pendant l'épreuve de la guerre, ses habitants, les personnalités et les événements les plus marquants.

Avant que, en 1943, devant le danger des bombardements, « oeuvres et gens » reprennent la route , s'abritent dans le Lot et finissent par rejoindre enfin Paris libéré.

  Le président Philippe Bécade a remercié vivement la conférencière pour cette brillante évocation d'un bel épisode de l'histoire de Montauban et de son musée et lui a remis la médaille de l'Académie, avant la réception à l'Hôtel de Ville.