Imprimer
 

Entremièg Vila e Barri, es l’ilòta enflocada,
Tornejada per Tarn, d’un riban argentat :
Que va docetament aval devèrs Moissac…
Rodolent capriciós dins Garòna alandada.

Entre Ville et Faubourg est la petite île fleurie,
Entourée par le Tarn, d’un ruban argenté :
Qui va tout doucement là-bas vers Moissac…
Cheminant avec caprice dans Garonne béante.

 

Sus sos bòrds azurats la tèrra es refrescado,
Ondrent combas, tuquets e los campses daurats :
De natura abondós a sos boquets flocats…
Se mostrent generós de la flor audorada.

Sur ses berges azurées la terre est rafraîchie,
Ornant combes, mamelons et les champs dorés :
D’une nature abondant à ses baisers fleuris…
Se montrant généreux de la fleur odorante.

 

Dins sos flòts mirgalhats moqueta lo Barbèu,
Lo pescaire l’a vist e l’acata al pus lèu…
D’un filat alandat, dins l’aigueta prigonda.

Dans ses flots irisés le Barbeau mouchette,
Le pêcheur l’a vu et le couvre au plus vite…
D’un filet ouvert, dans la petite eau profonde.

 

Tarn, caressat pel vent, dins son lèch s’espandís,
Sens brica se troblar, jos lo cèl resplendís,
E lo bèl Montalban se miralha dins l’onda.

Tarn, caressé par le vent, dans son lit s’étend,
Sans guère se troubler, sous le ciel il resplendit,
Et le beau Montauban se reflète dans l’onde.

 
(P. Cluzel, Centenaire du département de Tarn-et-Garonne, 1908)

N.B. : texte écrit selon la graphie classique des Troubadours, dite aussi normalisée, mise en place à partir du système Perbosc-Estieu, perfectionnée par Louis Alibert et répandue par l’Institut d’Estudis Occitans.
           

Règles de lecture :
pour prononcer [ o ] on écrit « ò » ;
le « o » se prononce comme [ ou ] en français ;
le « e » comme un [ é ] et le « v » comme un [ b ] ;
le « nh » comme [ gn ] et le « lh » comme « lieu » ;
le « u » reste comme [ u ] et le « a » en finale devient [ o ] faible ;
les « n » et « r » en finale sont quasi-muets.
les accents aigus marquent l’intonation ;
ne pas oublier de diphtonguer les au, òu, eu, ai...